Résumé :

Les troubles vestibulaires périphériques classiques sont un processus long et coûteux. Bien que les paramètres de la réalité virtuelle aient été suggérés à plusieurs reprises pour représenter les outils possibles pour aider au processus de réhabilitation, aucune étude systématique n’a été menée jusqu’ici. Nous avons systématiquement examiné la littérature actuelle pour analyser les protocoles publiés documentant l’utilisation des paramètres de la réalité virtuelle pour la réhabilitation des troubles vestibulaires périphériques. Il existe une diversité importante de paramètres et de protocoles impliquant des paramètres de réalité virtuelle pour le traitement de cette pathologie. L’évaluation des symptômes n’est souvent pas normalisée. Cependant, nos résultats révèlent un effet clair de la rééducation basée sur les contextes de réalité virtuelle des symptômes des patients, évaluée par des outils d’objectifs tels que le DHI (diminution moyenne de 27 points), la modification des symptômes de la perception du handicap d’un impact modéré à léger sur la vie. En outre, nous avons détecté une relation entre la durée de l’exposition aux environnements de réalité virtuelle et la magnitude des effets thérapeutiques, suggérant que les traitements de réalité virtuelle devraient durer au moins 150 minutes d’exposition cumulée pour assurer des résultats positifs. La réalité virtuelle offre un environnement agréable et sécurisé pour le patient. Les études futures devraient uniformiser les outils d’évaluation, documenter les effets secondaires possibles, comparer la réalité virtuelle à la thérapie physique conventionnelle et évaluer les coûts / bénéfices économiques de ces stratégies.

Abstract :

Classical peripheral vestibular disorders rehabilitation is a long and costly process. While virtual reality settings have been repeatedly suggested to represent possible tools to help the rehabilitation process, no systematic study had been conducted so far. We systematically reviewed the current literature to analyze the published protocols documenting the use of virtual reality settings for peripheral vestibular disorders rehabilitation. There is an important diversity of settings and protocols involving virtual reality settings for the treatment of this pathology. Evaluation of the symptoms is often not standardized. However, our results unveil a clear effect of virtual reality settings-based rehabilitation of the patients’ symptoms, assessed by objectives tools such as the DHI (mean decrease of 27 points), changing symptoms handicap perception from moderate to mild impact on life. Furthermore, we detected a relationship between the duration of the exposure to virtual reality environments and the magnitude of the therapeutic effects, suggesting that virtual reality treatments should last at least 150 minutes of cumulated exposure to ensure positive outcomes. Virtual reality offers a pleasant and safe environment for the patient. Future studies should standardize evaluation tools, document putative side effects further, compare virtual reality to conventional physical therapy, and evaluate economical costs/benefits of such strategies.

Auteur : Mathieu Bergeron, Catherine L. Lortie, et Matthieu J. Guitton

Lien vers l’article : https://www.hindawi.com/journals/amed/2015/916735/abs