Claustrophobie

12,5 % de la population mondiale souffre de claustrophobie.

Les thérapies par exposition à la réalité virtuelle se sont montrées efficaces dans l’accompagnement et la prise en charge de patients atteints de troubles anxieux et de phobies comme la peur des espaces clos. Progressivement la réalité virtuelle va permettre de vous désensibiliser et diminuer votre anxiété. 

« La réalité virtuelle affiche 80% d’efficacité, avec des bénéfices qui se maintiennent plus d’un an après le traitement. » Eric Malbos, Médecin Psychiatre

Devenu leader mondial de la réalité virtuelle (VR) thérapeutique en 2015 , C2Care vous donne la possibilité de vous traiter à domicile . Une immersion en réalité virtuelle accompagnée d’une psychologue  se basant sur les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) afin de vous aider à vaincre votre phobie.

Claustrophobie ascenseur C2-Phobia

Pourquoi soigner sa claustrophobie en réalité virtuelle?

Grâce au visiocasque 3D, vous allez être immergé dans un environnement imaginaire , une réalité virtuelle similaire à la réalité. Une thérapie en réalité virtuelle se basant sur les principes de la thérapie cognitive et comportementale (TCC). 

Vous allez être exposé à des situations différentes du quotidien (ascenseur, métro…) de façon douce et progressive par palier, tout en restant dans un environnement familier. 

La répétition de l’exposition aux situations créant de l’anxiété vont petit à petit diminuer en créant une certaine habitude. 

Claustrophobie - couloir immeuble
Claustrophobie devant l'ascenseur
Claustrophobie métro C2-Phobia
Intérieur ascenseur thérapie réalité virtuelle

Comment ça marche?

Vous allez recevoir un casque de réalité virtuelle avec l’accès à nos logiciels en illimité, ou, si vous êtes déjà équipé, vous pouvez choisir de n’avoir que les logiciels. Ainsi vous allez pouvoir vous exposer autant que vous le souhaitez à différents environnements en lien avec votre claustrophobie (ascenseur, couloirs étroits, métros…).

En parallèle vous allez être suivi par une psychologue à raison de 2 séances par mois. Pendant ces séances, vous serez amené à utiliser le casque de réalité virtuelle, le psychologue et vous-même allez échanger autour de cette phobie afin de pouvoir la comprendre et vous apporter les outils nécessaires pour la diminution de cette dernière. L’exposition se fera de manière progressive et adaptée à votre phobie.

A la fin des trois mois d’abonnement, vous aurez la possibilité de continuer la thérapie si vous le souhaitez.

Cécile L. 43 ans

Je travaille dans le centre des affaires à Paris, au 7ème étage d’un immeuble. Étant claustrophobe, c’est impossible pour moi de prendre l’ascenseur… oui, je prends les escaliers et cela demande une organisation particulière : arriver en avance, avoir une bonne condition physique et une bonne paire de basket. Mais ce n’est plus possible, hormis l’aspect santé, cela m’handicape plus qu’autre chose ! Le programme prévoit des scènes en réalité virtuelle qui permettent de se confronter à l’ascenseur, et ma psy est topissime ! L’association des deux est très complémentaire : une partie théorie avec mon psychologue et une partie pratique grâce à la réalité virtuelle.

Gwen N. 34 ans

Depuis que j’ai vécu une mauvaise expérience toute petite, les endroits fermés, étroits et sombres sont terrifiants pour moi. Ascenseurs, caves, toilettes d’une boîte en sous-sol… je ne vous en parle même pas ! Il m’est arrivé de me retrouver dans des situations parfois très gênantes à cause de ça. Ce programme est génial. Je peux voir mon évolution grâce à l’accompagnement de mon psy et je fais des progrès à chaque séance ! Alors merci beaucoup ! 

Karine Q. 39 ans

Ma fille adore se faire des petits coins à elle dans la maison, ça représente sa petite grotte. Malheureusement pour moi, la dernière en date se trouve dans le vieux grenier de la maison. Comment vous dire que l’y accompagner est au-dessus de mes forces et la savoir là-haut, même si c’est sans danger, me stresse beaucoup. Dernièrement, j’ai eu le déclic: je me sens enfin prête à combattre ma peur. Je suis actuellement en traitement et pour l’instant j’en suis contente car je ressens des effets positifs. J’ai hâte d’être à la fin pour voir mon évolution.